Textes anciens :
documents troublants : De fortuna et monstribus ( raz de marée dans le port de Marseille)

Avis aux gens de Beaucaire : Suspens au marché

Bibliographie :

comptes rendus :

Il est possible de lire ces comptes rendus dans l'édition (papier) du Bulletin de la Société Française d'Histoire Maritime (n°52, décembre 2003 et précédents) et également sur le site www.bibliomarmed.com


Benedetto Bordone, Isolario, préface d'Umberto Eco, Paris-Torino, Les Belles Lettres-Nino Aragno, 2000, ISBN 2-251-19003-1 (38,11 €)
Cet Isolario réédité en fac-similé est un ouvrage dû à Giovanni Bordone géographe italien qui publia dés 1528 cette somme sur les îles du monde connu (l'éditeur a repris la deuxième édition vénitienne de 1534 avec typographie et illustrations d'époque). De fait, à cette époque Giovanni Bordone est porté par les clefs d'un succès non démenti dont on trouve les premiers travaux en 1420 avec l'isolario de Cristoforo Buondelmonti consacré à l'archipel grec, un genre géographico-littéraire qui va perdurer longtemps encore. Bordone dans cette première moitié du XVIe siècle lui bénéficie des nouvelles découvertes effectuées à la fin du siècle précédent. Il commence dans un premier chapitre par décrire l'Islande, l'Irlande, la Grande Bretagne, la Bretagne, Madère, la Scandinavie, le Labrador et suit, un peu inattendu, un plan de Tenochtitlan (Mexico) avec description, cette première partie s'achève avec les îles Caraïbes. Puis dans un second chapitre consacré à la Méditerranée avec au départ les Baléares, les descriptions se poursuivent, la Corse, l'archipel toscan, la Sardaigne suivi de l'archipel grec. Dans le troisième et dernier chapitre, à partir de l'île de Chypre sont passées en revue les îles de l'Océan Indien, Cipango, Java, et, pour achever le corpus, l'île de Trapobane (Sri Lanka). L'ouvrage est abondamment illustré de cartes orientées (gravures sur bois) et bénéficie d'une belle qualité d'impression (en italien).

Les îles, du mythe à la réalité, sous la direction de Monique Pelletier, Paris, éditions du CTHS, 2002, 248 p., ISBN 2-7355-0454-9 (31 €)
Ce deuxième ouvrage sur les îles est très différent puisqu'il s'agit des actes du colloque annuel du CTHS tenu à Fort de France en Martinique en 1998. De l'imaginaire insulaire qui hante la pensée médiévale en passant des îles de l'Utopie à la réalité perçue en son temps les divers articles composant l'ouvrage passent en revue un panorama diversifié des îles et de l'idée que l'on s'en fait selon l'époque et le contexte (16 contributions).

Des îles côte à côte. Histoire du peuplement des îles de l'Antiquité au Moyen Age (Provence, Alpes Maritimes, Ligurie, Toscane), supplément au Bulletin Archéologique de Provence, 1, 2003, 253 p., ISBN 2-9519704-0-4 (33 €)
Ce livre est le résultat d'un travail collectif de recherche mené par des archéologues et des historiens. Le champ géographique couvre les îles méditerranéennes proches de nos côtes (Provence, Alpes Maritimes, Ligurie, Toscane). L'approche scientifique est diverse, depuis l'interprétation de la lecture des Classiques jusqu'à l'étude géomorphologique en passant par la toponymie médiévale et l'étude archéologique de sites d'occupation. Toute cette documentation constitue une véritable somme d'informations inédites, inégalée jusqu'à aujourd'hui.
Une iconographie de qualité (plans, cartes, vues aériennes, dessins d'objets) contribue à rendre l'ouvrage agréable à consulter. Les contributions (23) sont en français et en italien.

La Méditerranée médiévale, Perceptions et représentations (sous la direction de Hatem Akkari), Faculté des Sciences Humaines de Sfax, Paris-Tunis, Alif-Les Editions de la Méditerranée - Maisonneuve & Larose, 2002, 286 p. ISBN 2-7068-6 1528-0 9973-22-180-X (20 €)
Un autre ouvrage collectif dû à la Faculté des Sciences Humaines de Sfax (Tunisie) propose un vaste panorama de la Méditerranée des temps médiévaux à travers des contributions diverses touchant aussi bien à la littérature (écrits byzantins, récits de pélerinages, croisades, voyages, textes sacrés), qu'à l'histoire (figure de corsaire, évènements militaires, pratiques maritimes...). Tout comme les travaux sur les îles on constate que les ouvrages s'ouvrant vers la pluridisciplinarité des recherches contribue à rendre compte de cette Méditerranée diverse, originale, imaginée et réelle (14 contributions en français, une en anglais).

ROSE (Susan), Medieval naval warfare, 1000-1500, London-New York, Routledge, 2002, 160 p., ill., ISBN 0-415-23977-X
Avec le livre de Susan Rose l'approche historique est assez classique. L'auteur passe de l'analyse des structures portuaires en usage dans ces périodes vers la situation navale militaire en Manche puis en Méditerranée avec les Croisades puis revient vers l'affrontement franco-anglais, poursuit au XVe siècle dans les eaux du nord de l'Europe et repart en Méditerranée orientale pour évoquer le conflit vénéto-turc entre le début du XIVe siècle et la fin du siècle suivant. La bibliographie reste essentiellement britannique avec cependant certaines références italiennes, françaises et espagnoles parfois un peu datées (en anglais).

PANELLA (Giovanni), Leudi di Liguria, Genova, Tormena, 2002, 112 p., ill., ISBN 88-8480-030-7 (12 €))
Giovanni Panella de l'association "Storie di Barche" de Gênes est sans conteste un spécialiste de la marine traditionnelle ligure. Son petit ouvrage est un régal tant pour les explications que pour les illustrations nombreuses, variées et de qualité. L'auteur réussit dans un petit livre à dresser un vaste panorama pour ce type de navire depuis la spécificité des côtes ligures en passant par l'histoire économique et sociale dans laquelle les leudi sont impliqués. Les photos anciennes et récentes, les reproductions d'ex-voto, les vues de chantiers, les gens, les chargements, les restaurations (perché salvare le vecchie barche) et enfin les nouveaux usages contribuent à rendre ce petit livre indispensable pour qui s'intéresse aux voiles traditionnelles. Un exemple à suivre (en italien).

POUGET-TOLU (Anne), Navires et navigations aux XIVe et XVe siècles d'après les récits de voyages, Paris, l'Harmattan, 2002, 227 p., ISBN 2-7475-2335-7 (18,30 €)
L'auteur a analysé les récits des pélerins occidentaux prenant la mer pour le voyage de Terre-Sainte (la plupart des voyageurs par mer partent de Venise). A travers cette importante compilation (l'auteur a eu accès aux diverses éditions publiées) il est procédé à la description des navires, les conditions de vie à bord, les dangers de la mer, les durées du voyage, les itinéraires, le personnel navigant est également passé en revue. Une courte biographie détaille chaque auteur de récit. Une importante bibliographie rassemble les sources émanant des voyageurs embarqués ainsi que les sources secondaires et la documentation générale.

A venir
ROSSIAUD (Jacques), Dictionnaire du Rhône médiéval. Identités et langages, savoirs et techniques des hommes du fleuve (1300-1550), 2 vol., Documents d'ethnologie régionale, vol. 23, Centre Alpin et Rhodanien d'Ethnologie, Grenoble, 2002, 255 p, 368 p., ill., ISBN 2-859240-14-4 (70 €)

De la manœuvre des navires antiques, DAMONTE (Laurent), GASSEND (Jean Marie), , Ollioules, Editions de la Nerthe, 2002, 61 p., ill., ISBN 2-913483-35-6

P. Blasi, Et voguent barquettes et pointus, Aix, Edisud, 1999, 139 p., ill. (belles illustrations, à voir surtout pour les barquettes motorisées d'aujourd'hui).

P. Blasi, Et voguent tartanes et voiles latines, Aix, Edisud, 2001, 141 p., ill. (un panorama des anciens bateaux à voiles latines de Méditerranée occidentale).

L. Damonte, A la recherche des navires perdus. 50 ans de modélisme, Marseille, P. Tacussel, 1996, 111 p., ill. (l'auteur, une référence dans les milieux de la voile latine, parle de son travail de maquettiste).

N. Fourquin, Ph. Rigaud, De la nave au pointu. Glossaire nautique de la langue d'oc, Provence-Languedoc (des origines à nos jours), Toulon-Saint-Tropez, éd. Capian-Objectif Mer, 1994, 436 p., ill. (dictionnaire des termes nautiques occitans, est actuellement épuisé, on fera un CD, c'est promis).

I. Langlade, Marseille. Littoral et gens de mer, Joué-lès-Tours, Alan Sutton, 1999, 128 p., ill. (photographies du littoral marseillais et des rives du Vieux Port dans les premières décennies du XXème siècle).

M. Marzari, La regata della vela latina, Sassari, Carlo Delfino ed., 2000, 211 p., ill. (en italien une évocation de la vela latina d'aujourd'hui, de très belles photographies techniques et esthétiques des régates de Stintino en Sardaigne).

J. Vence, Manœuvre et construction des embarcations à voilure latine, Paris, Challamel, 1897, réédition, J. Lafitte, Marseille, 1980, 133 p., ill. (un ouvrage basique, qui aurait besoin d'une actualisation).

www.chasse.maree.com : revue du "Chasse-Marée" de Douarnenez

On peut trouver sur le site internet de la Commission Départementale pour la Culture Maritime et Fluviale des Bouches du Rhône www.bibliomarmed.com des informations sur les rencontres nautiques et une bibliographie maritime internationale de la Méditerranée, celles-ci sont actualisées régulièrement.

Comptes-rendus pour la Chronique d'Histoire Maritime

par Philippe Rigaud